Président du conseil - AMENDEMENT, Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (Les)

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Infrastructure et Collectivités
Titre du poste :
Président du conseil - AMENDEMENT
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
200 $ - 300 $
Honoraire annuel :
6 400 $ - 7 500 $
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 8 septembre 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0120-0908

**Si vous avez postulé entre le 7 août 2020 et le 25 août 2020, vous n’avez pas besoin de présenter votre candidature pour être considéré pour ce poste.

La société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée) exploite, gère, surveille, construit, restaure, maintient et répare les ponts, routes et tunnels suivants, qui font partie du patrimoine de compétence fédérale et qui sont situés dans la région du Grand Montréal : le pont Jacques Cartier, les sections sous compétence fédérale du pont Honoré-Mercier, et l'autoroute Bonaventure, ainsi que l'estacade du pont Champlain et le tunnel de Melocheville. La société est également responsable de la déconstruction du pont Champlain.

Chaque jour, la société assure la sécurité de milliers de conducteurs en veillant à la gestion, l’entretien, et la réfection de cette importante infrastructure pour la grande région de Montréal. La société veille également à ce que ces structures essentielles soient sécuritaires, entièrement fonctionnelles et esthétiques, aujourd’hui et dans l’avenir. Elle effectue des travaux de construction, de réfection et de renforcement des infrastructures sous sa responsabilité et supervise l'exploitation et l’entretien de ces structures.

Le conseil d'administration est composé d’un maximum de sept (7) administrateurs, incluant le président et le premier dirigeant. Il fournit une orientation stratégique et assure la surveillance et l'administration de la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée et voit à la gestion de ses ressources, de ses services, de ses biens, de son personnel et de ses contrats. Le conseil fixe et approuve les objectifs et les orientations stratégiques de la société, surveille la mise en œuvre de ces objectifs et du plan stratégique, supervise le rendement de la société, en surveille le rendement financier et les résultats, examine certaines dimensions importantes comme la sécurité, la protection, l'environnement et la gestion des risques, veille à ce que les principaux risques soient identifiés, atténués et gérés pour chaque projet, et entretient de bonnes relations et des communications efficaces avec les parties prenantes.

La santé et la sécurité demeurent des enjeux prioritaires. Étant donné que la plupart des infrastructures sous la responsabilité de la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée ont été mises en place avant 1965, une surveillance rigoureuse est de mise. Tout investissement important en capitaux doit faire l’objet d’une gestion attentive pour veiller à ce que les infrastructures en place demeurent sécuritaires et surveiller la construction de nouveaux biens. Le Conseil travaille sur des programmes de réfection afin de répondre à ces enjeux, et des travaux majeurs de réfection sont en cours pour certaines des structures.

Compte tenu des responsabilités substantielles de la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, les administrateurs organisent plusieurs réunions du conseil et de ses comités tout au long de l'année afin de bien gérer les diverses activités de la société. Des réunions spéciales peuvent aussi avoir lieu à court préavis afin de discuter d'enjeux précis ou urgents. Les administrateurs peuvent participer aux réunions du conseil et de ses comités, soit en personne ou par moyen électronique, quoiqu'ils participent en personne à la majorité des réunions.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison équivalente et acceptable d'études, de formation liée à l'emploi et/ou d'expérience ;

  • Un diplôme d'une université reconnue en ingénierie, administration des affaires (commerce), urbanisme, ou en droit serait considéré comme un atout ;

  • Expérience comme président ou membre d’un conseil d’administration pour une organisation du secteur public ou privé ou comme cadre supérieur ayant des comptes à rendre aux intervenants dans le secteur public ou privé ;

  • Vaste et récente expérience de la gestion au niveau de la haute direction dans une organisation du secteur public ou privé, notamment de la gestion des ressources physiques, financières et humaines ;

  • Expérience dans la gestion stratégique et des risques, la gestion du rendement, le changement organisationnel, et la mise en œuvre de principes et de pratiques exemplaires modernes en matière de gouvernance ;

  • Une expérience des relations avec le gouvernement fédéral, de préférence avec des hauts fonctionnaires, serait considérée comme un atout ; et

  • Une expérience dans la gestion, la construction, la réhabilitation et/ou l'entretien d'infrastructures, dans l’urbanisme, ou dans le secteur du transport serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée ;

  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président, du conseil d’administration et du premier dirigeant d’une société d’État, y compris l’obligation de rendre compte aux Canadiens ;

  • Connaissance des principes de la saine gestion financière et de gouvernance, de la planification stratégique, de la surveillance et de l'évaluation du rendement ;

  • Connaissance de l’environnement politique et des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris les lois en matière d’emploi ;

  • Des connaissances en réhabilitation d'infrastructures et en gestion de projets et une familiarité avec la région du grand Montréal où la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée œuvre seraient considérées comme un atout ;

  • Capacité d’établir la vision organisationnelle, d’exercer un leadership et de donner l’orientation stratégique nécessaire pour la réalisation du mandat et des objectifs de la société ;

  • Capacité de faciliter le partage d'information et d'établir des relations de travail efficaces avec les autres membres du conseil, la direction, les représentants du gouvernement, les partenaires d'affaires, les parties prenantes et les employés de la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée et de faire preuve de respect, d'un sens de l'éthique et de confiance afin d'atteindre les objectifs organisationnels ;

  • Capacités supérieures en matière de communication, tant à l'oral qu'à l'écrit, et capacité d’agir comme porte-parole auprès des médias, des institutions publiques, des gouvernements et d’autres organismes, y compris sur la culture, la durabilité et l’impact économique ;

  • Capacité d’analyser des questions complexes et de penser de façon stratégique, et de concilier les besoins opérationnels de l’organisation avec l’intérêt public ; et

  • Capacité de prévoir les questions émergentes et de guider des changements organisationnels, et aptitude à diriger des discussions de nature stratégique, à favoriser des échanges courtois et productifs au sein d’un conseil d’administration et à gérer les conflits qui pourraient survenir.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Jugement éclairé, proactif et orienté vers la recherche de solutions

  • Normes d'éthique élevées et intégrité

  • Compétences supérieures en matière de leadership et de rapports interpersonnels

  • Diplomatie, tact, confidentialité et discrétion

  • Penseur stratégique et leader innovant

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les dirigeants et les salariés d’une société d’État ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d’une société d’État mère, exception faite du premier dirigeant de celle-ci (prévue par la loi).

  • Nul ne peut être éligible comme administrateur de la Société s’il est âgé de moins de 18 ans, s’il est faible d’esprit et a été reconnu tel par un tribunal du Canada ou d’ailleurs, s’il n’est pas un particulier, ou s’il a le statut de failli (prévue par la loi).

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

AMENDEMENT

L'examen des demandes débutera le 8 septembre 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :