Directeur général, Fondation canadienne des relations raciales

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Patrimoine canadien
Titre du poste :
Directeur général
Type :
Temps plein
Échelle salariale :
131 200 $ - 154 300 $/année
Location :
Toronto (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 22 mai 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0420-0446

La Fondation canadienne des relations raciales est le principal organisme du Canada à se consacrer à l'élimination du racisme et à la promotion de relations raciales harmonieuses.

Le travail de la Fondation repose sur le désir de bâtir et d'entretenir une société inclusive fondée sur l'équité, l'harmonie sociale, le respect mutuel et la dignité humaine. Le principe qui sous-tend sa lutte contre le racisme et la discrimination raciale accentue les relations raciales positives et la promotion des valeurs canadiennes communes que sont les droits de la personne et les principes démocratiques. La FCRR tente de coordonner les efforts de tous les secteurs de la société et d'y coopérer, et de nouer des partenariats avec les institutions et organisations pertinentes à l'échelle locale, provinciale et territoriale, et pancanadienne.

La Fondation a été créée en 1996 conformément à l'Entente de redressement à l’égard des Canadiens japonais. Le gouvernement du Canada a fourni à la Fondation un fonds de dotation unique de 24 millions de dollars. La Fondation finance ses activités grâce à l'investissement du fonds de dotation et à des dons. La Fondation canadienne des relations raciales doit rendre compte de ses activités devant le Parlement par l’intermédiaire de la ministre du Patrimoine canadien.

Le directeur général, qui est le premier dirigeant et membre d’office sans droit de vote du conseil d’administration, sera responsable de la mise en œuvre du nouveau plan stratégique de la Fondation canadienne des relations raciales pour 2020-2023. Cela exigera une surveillance des programmes et des communications, l’établissement de partenariats et de relations communautaires et liaison, l'élaboration et la mise en œuvre de politiques, la gestion des ressources financières et humaines, et les relations avec les médias. Par le leadership et la gestion, jusqu'à la planification et à l'exécution, le directeur général est responsable des opérations quotidiennes de la Fondation et doit rendre compte au conseil d’administration en ce qui concerne la gestion efficace de la société, conformément aux priorités établies par le conseil.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine pertinent ou une combinaison équivalente d’études, de formation liée au poste et/ou d’expérience ;

  • Un diplôme en sciences sociales ou administration publique serait considéré comme un atout ;

  • Expérience de l'exercice d'un leadership organisationnel à titre de cadre supérieur, y compris la gestion des ressources humaines et des finances, ou expérience à titre de premier dirigeant ;

  • Expérience attestée de l'exercice d'un leadership organisationnel à titre de premier dirigeant ou de cadre supérieur proactif dans un domaine d’activité complexe et dans le traitement de sujets sensibles ;

  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration pour une organisation du secteur publique ou privé ; ou de cadre supérieur responsable devant des parties intéressées du secteur public ou privé ;

  • Expérience à mener des initiatives de diffusion et expérience dans l'établissement de relations collaboratives ; et

  • Expérience dans la levée de fonds et la production de revenus autonome serait considéré comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités de la Fondation canadienne des relations raciales et du cadre législatif dans lequel elle évolue ;

  • Connaissances des principes et des pratiques de saine gouvernance et de saine gestion ;

  • Connaissance de l’un ou de plusieurs des domaines suivants :

    • les relations raciales, la participation des jeunes, le multiculturalisme, la cohésion sociale et/ou l'identité canadienne ;

    • les questions des groupes ou des communautés raciales ;

    • la gestion axée sur les résultats, la gestion des entreprises, et/ou la formation du travail d’équipe.



  • Connaissance de la transition à la culture numérique serait considérée comme un atout ;

  • Capacité à fournir un leadership à l'appui de la vision de l'entreprise et la direction stratégique établie par le conseil pour assurer que la Fondation est en mesure de remplir son mandat et atteindre ses objectifs ;

  • Capacité d’identifier, d’analyser et de définir les priorités et les stratégies, et de mener des initiatives de diffusion à l’échelle nationale, et de commercialiser et de promouvoir activement la marque de la Fondation auprès de publics pancanadiens ;

  • Capacité d'établir des relations de travail efficaces avec le conseil d’administration, la sous-ministre du Patrimoine canadien de même qu’avec les intervenants et les partenaires clés de la Fondation ;

  • Capacité d'aider et de soutenir le président dans le maintien de relations de travail efficaces avec le ministre du Patrimoine canadien et son cabinet ; et

  • Compétences supérieures en communication écrite et orale, et une capacité à gérer les communications de la Fondation avec un large éventail d'intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Leadership stratégique et innovateur

  • Aptitudes supérieures en analyse

  • Normes éthiques élevées et intégrité

  • Bon jugement, tact et diplomatie

  • Excellentes compétences en relations interpersonnelles et de leadership

  • Collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à Toronto ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 22 mai 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :