Président du conseil, Administration de pilotage des Laurentides

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Transports
Titre du poste :
Président du conseil
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
220 $ - 260 $
Honoraire annuel :
5 700 $ - 6 700 $
Location :
Montréal (Québec)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 6 novembre 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0920-1205

L’Administration de pilotage des Laurentides est une société d’État située à Montréal, Québec. L’Administration est chargée d’exploiter, d’entretenir et de gérer, pour la sécurité de la navigation services de pilotage maritime et services connexes dans les eaux de la région du Saint-Laurent notamment dans le fleuve St Laurent et la rivière Saguenay. Sa mission consiste à assurer la sécurité de la navigation en fournissant des services de pilotage maritime efficaces et efficients à un coût raisonnable, tout en demeurant financièrement autonome, en collaboration avec les pilotes et l’industrie maritime.

Le conseil est responsable de la planification stratégique de l’Administration de pilotage des Laurentides notamment de son plan d’affaires, de ses finances et de sa gérance. Pour répondre aux exigences de l’Administration, il doit cerner les risques majeurs, planifier la relève et mettre sur pied un système d’information. À titre de président du conseil, le ou la titulaire, doit diriger le conseil dans la planification, la gestion de ses activités et l’acquittement de ses responsabilités. Le Président du conseil dirige les assemblées des membres et les réunions du Conseil, veuille au bon fonctionnement du Conseil, et sert de lien entre les Conseil, l’Administration, les parties-prenantes et le Ministre. Le président du conseil assure la bonne communication entre le Conseil et l’actionnaire et représente l’administration lors d’évènements en lien avec l’industrie.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue ou combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience professionnelle ;

  • Expérience en tant que président ou membre d’un conseil d’administration d’un organisme public ou privé, ou à titre de cadre supérieur responsable devant les parties intéressées dans le secteur public ou privée ;

  • Expérience dans la mise en œuvre de principes de gouvernance d’entreprise modernes et de pratiques exemplaires dans une culture de responsabilisation et de transparence ;

  • Expérience en gestion au niveau de la haute direction, y compris en ressources humaines et financières ;

  • Expérience des relations avec les représentants de différents ordres de gouvernement et du secteur privé ;

  • Expérience de l’établissement et maintien de relations de travail efficaces et collaboration avec les partenaires d’affaires et les intervenants interne ou externe ainsi qu’avec divers palier du gouvernement ;

  • Expérience des secteurs du pilotage ou du milieu maritime; et

  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants sera considérée comme un atout : administration publique, finances, vérification et comptabilité, ressources humaines, affaires publiques, technologie informatique, rôle et responsabilités d’organisme de réglementation et rôle et responsabilités d’un ordre professionnel.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, de la mission, des priorités stratégiques et des activités de l’Administration de pilotage des Laurentides incluant l’industrie canadienne du pilotage ;

  • Connaissance du rôle et des responsabilités du président du conseil d’administration, du conseil d’administration et du premier dirigeant, y compris les responsabilités essentielles envers le gouvernement du Canada en tant qu’actionnaire ;

  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques touchant une société d’État, ainsi qu’une compréhension générale de l’environnement législatif dans lequel elle opère, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques et de la Loi sur le pilotage ;

  • Connaissance de la gestion des finances, des ressources humaines, gouvernance d’entreprise et les meilleures pratiques ;

  • Connaissance de la planification stratégique d’entreprise ainsi que la surveillance et l’évaluation du rendement d’entreprise ;

  • Capacité d’anticiper les questions émergentes et à diriger les changements organisationnels ;

  • Capacité d’établir des relations de travail efficaces avec le ministre, le sous-ministre ainsi qu’avec les partenaires d’affaires de la Société et ses intervenants ;

  • Capacité de favoriser le débat et la discussion entre les membres du conseil d’administration et de faciliter le consensus ; et

  • Capacité supérieure en communication, écrite et orale, et la capacité de gérer les communications avec divers intervenants et d’agir à titre de porte-parole.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Discernement

  • Normes d’éthique élevées et intégrité

  • Excellent entregent

  • Tact et diplomatie

  • Réflexion stratégique

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Les dirigeants et les salariés d’une société d’État ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d’une société d’État mère, exception faite du premier dirigeant de celle-ci (prévue par la Loi sur la gestion des finances publiques).

  • Le candidat retenu doit être disposé à présider des rencontres du conseil d’administration, y compris une assemblée générale annuelle, des réunions trimestrielles ainsi que des comités permanents et ad hoc, au besoin. Le conseil se réunit au moins sept fois par année, ainsi que les réunions des divers comites crées par le conseil.

  • La personne physique qui offre des services de pilotage ou qui est employée par une personne qui offre ou utilise de tels services ne peut être nommée président ou autre membre d’une Administration (prévu par la Loi sur le pilotage).

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez être disposé(e) à voyager partout au Canada et à l’étranger.

  • Les communications et les discussions au sein du conseil se déroulent en français.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 6 novembre 2020. Les candidats devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :