Président et chef de la direction, Corporation commerciale canadienne

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Affaires mondiales (petites entreprises, promotion des exportations et commerce international)
Titre du poste :
Président et chef de la direction
Type :
Temps plein
Location :
Ottawa (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 11 mars 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J1018-0466

Si vous avez postulé entre le 8 novembre 2018 et le 10 mai 2019, vous n’avez pas besoin de présenter votre candidature pour être considéré pour ce poste.

La Corporation commerciale canadienne (CCC) est à la recherche d’un dirigeant stratégique, novateur et axé sur la collaboration pour être son prochain président et chef de la direction. La Corporation commerciale canadienne, dont le siège social se situe à Ottawa, est une société d’État fédérale ayant pour principal mandat de faciliter le commerce international pour le compte de l’industrie canadienne, tout particulièrement auprès des gouvernements de pays étrangers. La Corporation commerciale canadienne joue un rôle clé en faveur de la croissance économique, de la création d’emplois et de la prospérité générale de tous les Canadiens. La Corporation commerciale canadienne offre des services de représentation commerciale, d’élaboration de projets en collaboration et de conseils spécialisés en passation de marchés à l’étranger afin d’aider les exportateurs canadiens à obtenir des marchés internationaux avec des acheteurs gouvernementaux partout dans le monde. En 2018-2019, la Corporation commerciale canadienne a conclu des marchés d’exportation d’une valeur de 1,3 milliard de dollars et a été active dans 74 pays à travers le monde. Grâce à ces efforts, la Corporation commerciale canadienne a appuyé 162 exportateurs canadiens, fourni des biens et des services canadiens à l’étranger d’une valeur de 3,4 milliards de dollars et soutenu environ 14 250 emplois à valeur ajoutée pour les Canadiens. Le principal service de la Corporation commerciale canadienne consiste à faciliter les marchés de gouvernement à gouvernement avec les acheteurs gouvernementaux étrangers afin d’offrir les biens et les services disponibles à l’exportation canadienne de manière transparente et responsable. À ce titre, la Corporation commerciale canadienne appuie la croissance du commerce international canadien en aidant les exportateurs canadiens à accéder aux marchés publics étrangers. La Corporation commerciale canadienne est un partenaire de confiance des acheteurs gouvernementaux étrangers à la recherche de solutions canadiennes pour s’assurer que les projets sont livrés comme promis ou pour réduire le risque de corruption au cours du processus d’approvisionnement.

Relevant du conseil d’administration, le président et chef de la direction établit le cours de la Corporation commerciale canadienne et est responsable de fournir une orientation stratégique et un leadership dans l’exécution du mandat de la Corporation commerciale canadienne, en équilibrant les risques et la responsabilité sociale des entreprises, de tenir compte du point de vue des divers intervenants de la Corporation commerciale canadienne, de faciliter le commerce et d’appuyer les activités des exportateurs canadiens pour qu’elles profitent directement et indirectement à tous les Canadiens. Il est responsable de la viabilité financière et des résultats opérationnels de la Corporation commerciale canadienne.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitrae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’études supérieures d’une université reconnue dans un domaine pertinent (sciences de la gestion, commerce international, etc.) ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience professionnelle relative au poste ;

  • Vaste expérience au niveau de la haute direction d’une grande organisation privée ou publique, relevant d’un conseil d’administration, avec une orientation internationale ou commerciale ;

  • Expérience du commerce international, du financement, des affaires, des opérations d'exportation ou de la direction de grands projets d’immobilisations ou d’infrastructure; une expérience des marchés émergents serait un atout ;

  • Expérience dans la totalité ou certains des secteurs suivants :

    1. aérospatiale,

    2. construction et infrastructure,

    3. technologies propres, environnement et énergie,

    4. technologie de l'information et des communications,

    5. défense,

    6. services de santé ;



  • Expérience de la gestion de la négociation de marchés complexes faisant appel à des intervenants multiples ;

  • Expérience de la responsabilité sociale des entreprises et de la gestion des risques et de l’exposition à des situations complexes ;

  • Expérience de l’élaboration d’une importante plateforme de croissance organique, de stratégies commerciales axées sur les facteurs clés et la proposition de valeur, et de l’exécution pour générer des rendements pour les parties intéressées ;

  • Expérience dans la conduite de changements organisationnels et de transformation d'entreprise ;

  • Expérience de la création d’une culture de responsabilité et de rendement et de la direction d’une équipe vers la réussite et la création d’un environnement qui encourage un rendement élevé dans une culture axée sur une organisation environnementale, sociale et basée sur la gouvernance ;

  • Expérience des relations avec des hauts fonctionnaires ou des questions de politique publique ; et

  • Expérience de l’établissement et du maintien de relations multipartites productives et efficaces avec des organisations partenaires et divers intervenants, y compris les médias, les exportateurs canadiens et les gouvernements étrangers.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités commerciales de la Corporation commerciale canadienne, ainsi que du cadre législatif dans lequel elle fonctionne (p. ex. la Loi sur la Corporation commerciale canadienne et la Loi sur la gestion des finances publiques) ;

  • Connaissance des priorités stratégiques d’Affaires mondiales Canada de 2019-2020, y compris des initiatives clés comme la politique étrangère féministe du Canada, l’analyse comparative entre les sexes + et la conduite responsable des entreprises, comme en témoigne le nouveau poste d’ombudsman canadien pour la responsabilité des entreprises ;

  • Connaissance de l’environnement des politiques publiques dans lequel les sociétés d’État doivent fonctionner et du rôle essentiel que jouent les sociétés d’État dans l’avancement du programme commercial progressiste du gouvernement ;

  • Connaissance des projets internationaux et des affaires au niveau de la haute direction ;

  • Connaissance de la planification stratégique, du suivi et de l’évaluation du rendement d’une organisation ;

  • Connaissance de la bonne gestion des finances, des projets et des risques, ainsi que de la responsabilité sociale des entreprises ;

  • Connaissance des tendances et des possibilités mondiales émergentes, notamment dans les secteurs de la santé, des technologies de l'information et des communications, des technologies propres et de l’énergie renouvelable, et capacité de faire progresser les idées et l’innovation pour permettre aux exportateurs canadiens d’évoluer dans ces secteurs ;

  • Une connaissance des questions et des préoccupations touchant les petites et moyennes entreprises canadiennes qui créent des débouchés sur le marché international des exportations constituerait un atout ;

  • Capacité de cerner, d’analyser et de définir les priorités et les stratégies, et de fournir la vision d’entreprise, le leadership et l’orientation stratégique nécessaires à la Corporation commerciale canadienne pour réaliser son mandat et ses objectifs ;

  • Capacité d’élaborer des stratégies qui permettent à la Corporation commerciale canadienne de tirer parti des possibilités, de résoudre les problèmes et de tirer profit du développement organisationnel ;

  • Capacité manifeste de prévoir, d’évaluer et d’aborder les nouveaux enjeux et les risques commerciaux, particulièrement en ce qui a trait aux opérations financières complexes et à la responsabilité sociale des entreprises ;

  • Capacité de trouver un équilibre entre l’orientation commerciale de l’organisation et les responsabilités en matière de politique publique ;

  • Capacité à inspirer et à motiver des équipes agiles et performantes, à cerner les besoins opérationnels et les domaines d’innovation, à stimuler le rendement ;

  • Capacité de canaliser l’énergie et le talent des employés de la Corporation commerciale canadienne et de les motiver à atteindre les objectifs de l’organisation ;

  • Capacité de diriger au niveau de la haute direction et d’obtenir des résultats de calibre supérieur ;

  • Négociateur compétent et éprouvé, qui possède une expérience de négociation avec de multiples parties pour créer des résultats avantageux pour tous ;

  • Attention particulière portée au service à la clientèle et capacité manifeste à traiter les problèmes, les préoccupations et les plaintes des clients ;

  • Capacité de travailler sous pression et de prendre des décisions face à des intérêts concurrents et à des contraintes de temps, tout en gérant simultanément un certain nombre de questions complexes ;

  • Capacité d’établir des relations professionnelles efficaces avec un conseil d’administration, le ministre et son cabinet, le sous-ministre et les intervenants et les partenaires de la Corporation commerciale canadienne ;

  • Capacité à gérer les relations avec les principales parties intéressées tout en réalisant une croissance organique à deux chiffres ;

  • Capacité d’agir à titre de porte-parole de la Corporation commerciale canadienne auprès des intervenants, des médias, des institutions publiques, des gouvernements et d’autres organisations ;

  • Facilitateur compétent et communicateur convaincant, capable d’influencer les principales parties intéressées ;

  • Compétences analytiques et conceptuelles supérieures et capacité de penser de façon créative ; et

  • Excellente aptitude à communiquer de vive voix et par écrit, et capacité de gérer les communications de la CCC avec un large éventail d’intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider quie vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Normes d’éthique élevées, intégrité et impartialité

  • Habiletés supérieures en communication et en relations interpersonnelles

  • Tact et diplomatie

  • Motivé par les défis et le changement

  • Collaboration

  • Débrouillardise

  • Persuasion

  • Sensibilité aux diverses cultures mondiales et savoir comment travailler au sein de ces environnements

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez résider ou être disposé(e) à déménager à la région de la capitale nationale ») ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez être prêt(e) à voyager au Canada et à l’étranger au besoin pour rencontrer des clients, des partenaires, des employés, des représentants des gouvernements et d’autres intervenants.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder. Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 11 mars 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :