Administrateur du Conseil d’administration, Corporation commerciale canadienne

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Commerce international, Promotion des exportations, Petite Entreprise et Développement économique
Titre du poste :
Administrateur du Conseil d’administration
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
310 $ - 375 $
Location :
Ottawa (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 14 octobre 2022
Numéro de la possibilité de nomination :
J0622-0388

Honoraire annuel :                                           4 000 $ - 4 700 $ (plus un honoraire additionnel de 850 $ - 1 500 $ versés aux administrateurs qui occupent des responsabilités additionnelles)

La Corporation commerciale canadienne (CCC), dont le siège social se situe à Ottawa, en Ontario, est une société d’État fédérale ayant pour principal mandat de faciliter le commerce international pour le compte de l’industrie canadienne, tout particulièrement auprès des gouvernements de pays étrangers. La CCC peut jouer un rôle clé en faveur de la croissance économique, de la création d’emplois et de la prospérité générale de tous les Canadiens.

Le principal mandat politique de la CCC est de mettre en œuvre les obligations du Canada aux termes de l’Accord sur le partage de la production de défense entre le Canada et les États-Unis (APPD). De plus, la CCC facilite l’accès des exportateurs canadiens aux marchés publics du monde entier dans divers secteurs en atténuant le risque d’un acheteur gouvernemental étranger grâce à sa garantie d’exécution du contrat. En 2020-2021, la CCC a travaillé avec 345 entreprises canadiennes issues d’une large sélection de secteurs industriels, a exporté 2,92 milliards de dollars en biens et services par le biais de ses contrats de gouvernement à gouvernement et a été active dans 79 pays à l’échelle internationale.

De l’information supplémentaire à propos de l’organisation et des ses activités sont disponibles sur le site Web de la Corporation commerciale canadienne.

Le conseil d’administration assume la responsabilité de la gérance de la CCC, rend compte à l’actionnaire et relève du Parlement par l’intermédiaire du ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique.

Le conseil professe une philosophie d’intégrité et d’éthique et établit des pratiques exemplaires dans les domaines environnementales, sociétales, et de gouvernance d’entreprise (ESG). En outre, il :


  • est responsable de la gestion de la Corporation et veille à ce que cette dernière exécute comme il se doit les politiques d’intérêt public pour le compte du gouvernement du Canada ;

  • conseille l’équipe de direction de la Corporation et s’assure que l’orientation stratégique à long terme de l’organisation repose sur l’Énoncé des priorités et des responsabilités annuel établi par le ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique ;

  • supervise l’évaluation et la gestion des risques ;

  • assure la supervision stratégique de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) de la CCC ;

  • examine le Plan d’entreprise et le Rapport annuel, tous deux approuvés par le ministre et déposés devant le Parlement ;

  • remplit ses fonctions de surveillance par l’intermédiaire des comités suivants : le Comité des opérations, le Comité de gouvernance et des ressources humaines et le Comité de vérification ; et

  • exerce une surveillance à l’égard du président et chef de la direction, de ses objectifs et de son rendement.

Diversité et Langues officielles

Nous nous engageons à fournir un lieu de travail sain et accessible qui favorise la dignité, l’estime de soi et la capacité de réaliser pleinement son potentiel. Dans cette optique, toutes les personnes nommées devront prendre des mesures pour promouvoir et maintenir un milieu de travail sain, respectueux, inclusif et exempte de harcèlement.

Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et minorités visibles.

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent, ou une combinaison acceptable d’études, de formation liée à l’emploi ou d’expérience en entreprise ;

  • Titre IAS.A, Adm.A. ou autre certification et formation d’administrateur constitue un atout ;

  • Expérience de cadre supérieur en gestion générale et en leadership (c.-à-d. chef de la direction, directeur d’exploitation, etc.), y compris en matière de croissance et d’orientation client ;

  • Expérience sur le plan des conseils d’administration et de la gouvernance, y compris en tant membre de conseils d’administration d’organisations du secteur public, privé ou à but non lucratif, et expérience en matière de gouvernance d’entreprise ;

  • Expérience de cadre supérieur en matière de planification stratégique, d’exécution et de gestion du changement, idéalement dans le domaine des contrats internationaux, de la gestion de projets complexes et/ou des marchés publics ;

  • Expérience des transactions complexes, internationales et multipartites comportant des risques et des expositions complexes ;

  • Expérience pour ce qui est du renforcement de la conduite responsable des affaires dans les transactions comportant des risques et des expositions complexes tels que le risque politique étranger, les droits de l’homme, l’intégrité, la conformité à la lutte contre la corruption et la gestion de l’environnement, de même que les enjeux en constante évolution relatifs à la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et aux critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ;

  • Expérience dans des secteurs tels que la défense, l’aérospatiale, les infrastructures et la construction, l’énergie et les ressources, les technologies propres et l’environnement, ou les technologies de l’information et de la communication ;

  • Expérience dans les domaines suivants: contrats internationaux; marchés publics, gestion de contrats et de projets complexes; commerce en matière de défense; affaires étrangères et politique commerciale; relations avec les actionnaires (gouvernement); finances, audit et comptabilité; ressources humaines et rémunération; et ingénierie/technologie ;

  • Expérience des relations gouvernementales et des relations avec les hauts fonctionnaires et les ministres, y compris les partenaires de la politique étrangère et du portefeuille commercial du Canada constitue un atout ; et

  • Expérience dans le domaine des affaires internationales et des marchés publics dans une variété de secteurs industriels (voir ci-dessus) et de marchés, tant pour les petites et moyennes entreprises (PME) que pour les grandes organisations, le développement et la croissance des entreprises, en particulier la défense, le commerce d’exportation et les PME, constitue un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités de la CCC, de même que du cadre législatif dans lequel elle opère ;

  • Connaissance des problèmes et des préoccupations auxquels font face les PME canadiennes pour ce qui est de développer des occasions d’affaires sur le marché international de l’exportation ;

  • Connaissance des nouvelles tendances et occasions à l’échelle mondiale dans les secteurs des soins de santé, des technologies propres et de l’énergie renouvelable, et capacité à faire avancer les idées et l’innovation en ce qui concerne la participation des exportateurs canadiens dans ces secteurs ;

  • Aptitude à développer et à maintenir des relations de travail efficaces avec les autres membres du conseil d’administration et les intervenants, et à participer activement aux discussions entre les membres du conseil d’administration ;

  • Aptitude à évaluer les défis et les risques économiques mondiaux et à intégrer ces considérations dans les discussions du conseil d’administration concernant l’aide aux exportateurs canadiens pour accéder aux marchés concurrentiels ; et

  • Excellentes aptitudes à la communication, tant écrite qu’orale.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos références afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Intégrité et normes éthiques élevées

  • Respect des valeurs et des convictions fondamentales de l’organisation, et affinité manifeste pour la conduite des affaires d’une manière conforme à ces valeurs

  • Désir ardent de contribuer au mandat de l’organisation d’une manière significative, notamment en apprenant à connaître les rouages du gouvernement

  • Passion et engagement envers le conseil d’administration et élaboration d’une orientation d’équipe collaborative et transformationnelle

  • Aptitude et volonté de remettre en question et de sonder

  • Excellentes compétences interpersonnelles

  • Bon jugement dans la gestion des renseignements de nature délicate et commercialement confidentiels

  • Tact et diplomatie

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Aucun dirigeant ou employé de la Corporation commerciale canadienne ou de l'une de ses sociétés affiliées, autre que le directeur général, ne peut être administrateur de la Corporation commerciale canadienne (statutaire).

  • Vous êtes disponible et disposé à participer aux réunions trimestrielles du conseil d'administration et des comités, qui se tiennent principalement à Ottawa, en Ontario, et à au moins une réunion par an dans un endroit qui permettra aux membres du conseil d'administration de mieux connaître les opérations régionales et de faciliter les contacts avec les communautés d'affaires régionales.

  • Vous êtes disponible pour participer à d'autres réunions spéciales en personne ou par conférence téléphonique, selon les besoins.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes (informations supplémentaires ici) débutera le 14 octobre 2022. Les candidats devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y ait nomination au poste. Votre lettre d’accompagnement doit être adressée à la Directrice des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :