Administrateur, Exportation et développement Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Affaires mondiales (petites entreprises, promotion des exportations et commerce international)
Titre du poste :
Administrateur
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
410 $ - 485 $
Honoraire annuel :
5 300 $ - 6 200 $
Location :
Ottawa (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 19 mai 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0420-0057

Exportation et développement Canada (EDC) est une société d’État qui a pour mandat « de soutenir et de développer, directement ou indirectement, le commerce extérieur du Canada ainsi que la capacité du pays d’y participer et de profiter des débouchés offerts sur le marché international ». En 2019, elle a célébré son 75e anniversaire en tant qu’organisme de crédit à l’exportation (OCE) du Canada. En 2017, le gouvernement du Canada a confié à EDC la création d’un institut de financement du développement (IFD) du Canada. Créée comme filiale d’EDC, FinDev Canada a pour mandat de soutenir le développement durable et la réduction de la pauvreté dans des pays en développement en fournissant des services financiers à l’appui d’initiatives du secteur privé.

Exportation et développement Canada est financièrement autonome et collabore avec le secteur financier privé afin d’offrir un vaste éventail de services de financement et de gestion des risques aux exportateurs et aux investisseurs canadiens de toutes tailles. La mission d’Exportation et développement Canada repose sur son aptitude unique à mettre à profit ses connaissances des services financiers internationaux, des marchés, du commerce mondial et des acheteurs étrangers en vue d’assumer et de gérer des niveaux élevés de capital et de risques pour les entreprises canadiennes désirant exporter. Exportation et développement Canada est une organisation dynamique qui maximise sa contribution au commerce extérieur du Canada tout en générant chaque année un rendement financier appréciable pour la population canadienne.

Conformément à ses principes directeurs, Exportation et développement Canada exerce ses activités en respectant les accords internationaux du Canada, en honorant ses engagements en matière de pratiques responsables et durables et en appliquant des méthodes de saine gestion financière. En 2018, Exportation et développement Canada a facilité des exportations et des investissements à l’étranger d’une valeur de 105 milliards de dollars pour ses clients canadiens, dont 84 % étaient des petites et moyennes entreprises (PME). De plus, la même année, la Société a réalisé un bénéfice net de 830 millions de dollars et cumulé un actif total de 69,3 milliards de dollars.

Les activités de la Société sont soumises à l’examen d’un Conseil d’administration composé de treize représentants du secteur privé et du président d’Exportation et développement Canada. Le Conseil joue un rôle essentiel pour ce qui est de déterminer l’orientation stratégique d’Exportation et développement Canada et de veiller à ce que ses objectifs d’intérêt public soient atteints de la manière la plus efficace possible. Le Conseil et ses comités examinent et approuvent le Plan d’entreprise annuel d’Exportation et développement Canada, en plus de suivre la performance de la Société. Le Conseil surveille également le rendement et l’efficacité du chef de la direction et des cadres supérieurs, et évalue sa propre efficacité à s’acquitter de ses responsabilités. Le Conseil passe en revue le développement et le perfectionnement des divers services financiers offerts aux entreprises canadiennes. De plus, le Conseil approuve et autorise certains prêts, contrats d’assurance et de garantie ainsi que des placements en actions. Parmi ses principaux rôles, le Conseil assure la surveillance des volets d’évaluation et de saine gestion des risques d’entreprise. Par ailleurs, il veille au respect des exigences de conformité et d’éthique et à l’adoption de pratiques d’affaires responsables et durables. Des membres du Conseil d’administration sont aussi nommés au Conseil d’administration de FinDev Canada.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur la Société et ses activités sur le site Web d’Exportation et développement Canada.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent, ou combinaison acceptable d’études, de formation liée à l’emploi ou d’expérience ;

  • Expérience à titre de membre du conseil d’administration d’une organisation du secteur public, privé ou à but non lucratif ;

  • Expérience dans les domaines du commerce international ou de l’exportation ;

  • Expérience en gestion financière et des ressources humaines ; et

  • Un titre professionnel dans le domaine financier serait considéré comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités d’Exportation et développement Canada ainsi que de la planification stratégique d’entreprise, de la surveillance générale et de l’évaluation de la performance d’une entreprise ;

  • Connaissance des rôles et des responsabilités du Conseil d’administration, des principes de gouvernance et des pratiques exemplaires ;

  • Connaissance des politiques gouvernementales et publiques ;

  • Connaissance des affaires internationales, du commerce international et de l’économie mondiale ;

  • Connaissance du secteur des services bancaires ou des assurances ;

  • Connaissance des produits et des activités d’Exportation et développement Canada ou engagement à acquérir rapidement cette connaissance après sa nomination ;

  • Connaissance en gestion éclairée des finances et des risques d’une entreprise et en responsabilité sociale des entreprises ;

  • Connaissance relative à des entreprises de tailles diverses, des grandes sociétés nationales et transnationales aux petites et moyennes entreprises, et à différents secteurs industriels canadiens ;

  • Connaissance des pratiques exemplaires relatives à la responsabilité et à la reddition des comptes adoptées par les sociétés d’État serait considérée comme un atout ;

  • Connaissance de financement de développement serait considérée comme un atout ;

  • Sens des finances et capacité à lire et à évaluer des états financiers ;

  • Capacité à établir des priorités et à promouvoir la vision d’entreprise afin de réaliser le mandat et les objectifs d’Exportation et développement Canada ; et

  • Capacité à établir et à maintenir des relations de travail efficaces avec les autres membres du Conseil d’administration, et à tenir compte des différents besoins et des diverses priorités des parties prenantes.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Jugement éclairé

  • Intégrité et responsabilité

  • Impact et influence

  • Saine gestion

  • Confiance et engagement

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Le candidat retenu doit consentir à participer aux réunions du Conseil d’administration et de ses comités, qui ont lieu quatre fois par année à Ottawa et deux fois par année dans d’autres villes canadiennes. D’autres réunions peuvent être tenues au besoin.

  • Le candidat retenu doit consentir à siéger en moyenne à deux comités.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 19 mai 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :