Président (nomination par le gouverneur en conseil fédéral et lieutenant-gouverneur de la province), Office Canada-Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Ressources naturelles
Titre du poste :
Président (nomination par le gouverneur en conseil fédéral et lieutenant-gouverneur de la province)
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
450 $
Honoraire annuel :
5 000 $
Location :
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 26 avril 2021
Numéro de la possibilité de nomination :
J0321-0703

Nous cherchons à pourvoir le poste de président de l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers. Relevant des gouvernements du Canada et de la Nouvelle-Écosse, l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers est un organisme conjoint indépendant qui est chargé de la réglementation des activités pétrolières et gazières dans la zone extracôtière Canada–Nouvelle-Écosse. L’office exerce son mandat réglementaire de manière à défendre la sécurité des travailleurs, la protection de l’environnement et de la sécurité, la gestion efficace des régimes fonciers, la récupération maximale d’hydrocarbures et leur valeur, et les avantages pour le Canada et la Nouvelle-Écosse. L’Office est composé d’un président et de quatre membres à temps partiel, ainsi que la possibilité d’un suppléant pour chaque gouvernement (présentement, un suppléant provincial). Les membres sont nommés pour une période de six ans et consacrent entre 60 et 85 jours par année aux affaires de l’Office. Les réunions ont lieu à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Le rôle principal du président est d’assurer le développement de la direction stratégique pour l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers, ainsi que de promouvoir la mission et les objectifs de l’Office auprès du public. De plus, le président se charge de la liaison entre les membres de l’Office et le personnel de l’organisation et avec les deux gouvernements et les parties prenantes.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. De même, nous vous encourageons à indiquer votre capacité à communiquer dans des langues Autochtones. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou une combinaison acceptable d’études, de formation professionnelle et/ou d’expérience ;

  • Un diplôme en génie, en sciences de l’environnement, en gestion des pêches et des océans, en administration publique, en communications, en finance ou en droit serait considéré comme un atout ;

  • Une désignation reconnue en matière de gouvernance corporative serait considérée comme un atout ;

  • Expérience dans la gestion d’organisations publiques ou privées, y compris la gestion des ressources humaines et financières au niveau de la haute direction ;

  • Expérience notable comme membre d’un conseil d’administration, de préférence comme président ;

  • Expérience dans l’élaboration de stratégies, d’objectifs, de plans et de pratiques exemplaires, ainsi que dans l’élaboration et/ou application de politiques et de cadres législatifs et réglementaires ;

  • Expérience dans le secteur pétrolier et gazier notamment en matière de protection et de sécurité de l’environnement ;

  • Expérience dans l’établissement de relations et la promotion de partenariats et de collaboration avec des organismes gouvernementaux, des groupes et communautés autochtones, des collectivités, l’industrie ou d’autres groupes d’intervenants canadiens ; et

  • De l’expérience dans un des domaines suivants serait un atout :

    1. Expérience à mener des efforts de gestion du changement ;

    2. Expérience dans le secteur des énergies renouvelables marines, incluant une compréhension des cadres réglementaires qui s’y appliquent (p.ex., permis, examens environnementaux) ; et

    3. Exposition à l’évaluation/à la gestion des risques liés au climat.



Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités de l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers et de la mise en œuvre de la législation qui gouverne ses activités ;

  • Connaissance des activités pétrolières et gazières menées dans la zone extracôtière Canada–Nouvelle-Écosse, de la structure et du fonctionnement de l’industrie pétrolière mondiale ainsi que du positionnement du Canada à l’échelle internationale, et des enjeux actuels et émergents dans ce contexte ;

  • Connaissance de la planification stratégique d’une organisation, du suivi et de l’évaluation du rendement de l’organisation ;

  • Connaissance des activités et des défis associés au fait de travailler avec les gouvernements fédéral et provincial ;

  • Compréhension des questions financières et connaissance des attentes des gouvernements fédéral et provincial en matière de comptabilité et d’établissement de rapports ;

  • Connaissance des droits des Premières nations, des Métis et des Inuits, de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones et des principes relatifs aux relations entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones ;

  • Capacité à faire preuve de leadership, d’avoir une vision et une orientation stratégique pour gérer le changement, gérer et motiver une organisation, et s’assurer que l’Office remplit son mandat et atteint ses objectifs ;

  • Capacité à comprendre et reconnaître les points de vue divergents des intervenants et à communiquer une vision convaincante, en tenant compte des implications économiques, sociales et environnementales, y compris des obligations nationales et internationales ;

  • Capacité à prévoir les enjeux émergents et à élaborer des stratégies permettant à l’Office de saisir des occasions et de régler les problèmes ;

  • Capacité à négocier avec des partenaires ayant des avis divergents et aboutir à des résultats positifs sur des questions hautement techniques et complexes, en prenant en compte les implications environnementales, économiques et sociales ; et

  • Capacité à établir et à maintenir des relations de travail efficaces avec les partenaires notamment les peuples autochtones, les hauts fonctionnaires, les organisations non gouvernementales, les représentants des communautés et les médias.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. De même, nous vous encourageons à indiquer votre capacité à communiquer dans des langues autochtones.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Rigueur en matière d’éthique, d’intégrité et d’impartialité

  • Jugement éclairé

  • Tact et diplomatie

  • Fortes aptitudes en relations interpersonnelles et en communication

  • Leadership et esprit de collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Le président est sujet aux directives en matière de conflit d’intérêts établies conjointement par le ministre fédéral et le ministre provincial, conformément à la Loi de mise en œuvre de l’Accord Canada — Nouvelle-Écosse sur les hydrocarbures extracôtiers.
  • Durant son mandat comme président, la personne ne peut pas être un fonctionnaire.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez être disposé(e) à vous rendre à Halifax en Nouvelle-Écosse, pour les réunions de l’Office et du comité de trois à six fois par année en plus d’être disponible pour des téléconférences de temps à autre.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez être disposé(e) à voyager à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour représenter l’Office Canada–Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes (informations supplémentaires ici) débutera le 26 avril 2021. Les candidats devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y ait nomination au poste. Votre lettre d’accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :