Vice-président(e) du conseil, Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Affaires du Nord
Titre du poste :
Vice-président(e) du conseil
Type :
Temps plein ou temps partiel
Taux journalier :
550 $ - 650 $
Location :
À travers le Canada
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 21 mars 2022
Numéro de la possibilité de nomination :
J0222-0421

La mission de Savoir polaire Canada (Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique) est de mener des recherches à la fine pointe en Arctique. Savoir polaire Canada est responsable de l'avancement des connaissances du Canada sur l'Arctique et de renforcer le leadership scientifique et technologique du Canada sur l'Arctique.

Cette organisation fédérale assure une forte présence scientifique dans l'Arctique canadien qui servira le Canada et le monde entier et permet au Canada d'approfondir ses connaissances au sujet de l'Arctique de façon à accroître les possibilités économiques, à raffermir la gérance de l'environnement et à améliorer la qualité de vie des résidents du Nord et de tous les Canadiens. Savoir polaire Canada continue d'appuyer l'engagement pris par le gouvernement du Canada en lien avec l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut.

Savoir polaire Canada opère à partir du campus de la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique, à Cambridge Bay au Nunavut.

Le(la) président(e) du conseil joue un rôle de premier plan au sein du conseil d'administration de neuf membres dans ses responsabilités de surveillance et d'administration de l'organisme Savoir polaire Canada, notamment l'approbation du plan de sciences et technologie ainsi que des plans de travail et des budgets annuels, conformément à la Loi sur la Station canadienne de recherche dans l'Extrême Arctique (2014). Cela comprend l'élaboration et le maintien d'une orientation claire, d'un plan stratégique et de priorités qui harmonisent avec le rôle de Savoir polaire Canada parmi le gouvernement du Canada.

Le(la) président(e) du conseil, en collaboration avec le conseil, joue un rôle de premier plan veillant à ce que le conseil suive des principes et des pratiques saines de gouvernance. Il(elle) préside aux réunions du conseil, est le principal point de liaison entre le conseil, et rends compte au Parlement par l'intermédiaire du ministre des Affaires du Nord. Il(elle) doit faire preuve de leadership stratégique et doit prendre des décisions pour Savoir polaire Canada, conformément à la Loi sur la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique (2014).

Vous pourrez trouver d'autres renseignements sur l'organisme et ses activités sur le site Web de Savoir polaire Canada.

Diversité et Langues officielles

Nous nous engageons à fournir un lieu de travail sain et accessible qui favorise la dignité, l’estime de soi et la capacité de réaliser son plein potentiel. Dans cette optique, toutes les personnes nommées devront prendre des mesures pour promouvoir et maintenir un milieu de travail sain, respectueux, inclusif et exempte de harcèlement.

Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et minorités visibles.

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d'une université reconnue dans un domaine d'études pertinent ou une combinaison acceptable d'études, de formation liée au poste et/ou d'expérience ;

  • Expérience en tant que membre ou président d'un conseil d'administration, de préférence au sein d'un organisme du secteur public et/ou d'un grand organisme du secteur privé ;

  • Expérience de gestion au niveau de la haute direction, notamment de la gestion des ressources financières et humaines ;

  • Expérience de travail avec des partenaires autochtones, des communautés et parties prenantes associées, ainsi que l'établissement et du maintien de relations efficaces avec des hauts fonctionnaires de différents niveaux de gouvernement et diverses parties prenantes ;

  • Expérience de travail sur les questions relatives au Nord et à l'Arctique, notamment en ce qui concerne l'avancement des connaissances, par le biais de la recherche et/ou d'approches dirigées par les autochtones, et expérience de travail avec des organisations internationales ; et

  • Expérience de la planification stratégique et de la gestion du changement organisationnel afin de promouvoir l'amélioration de la gouvernance et des performances.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et de la mission de Savoir polaire Canada, de son programme et de ses priorités stratégiques, de même que de la législation qui la régit, y compris la Loi sur la gestion des finances publiques ;

  • Connaissance des rôles et des responsabilités exigées du président du conseil, du conseil d'administration et du président (à titre de premier dirigeant et d'administrateur général) ;

  • Connaissance des pratiques du gouvernement fédéral, dont celles liées à la saine gouvernance et aux principes et pratiques exemplaires de gestion organisationnelle ;

  • Compréhension des priorités stratégiques du Nord et de l'Arctique du Gouvernement du Canada et du contexte opérationnel du Nord canadien ;

  • Connaissance des principaux intervenants, des défis et des enjeux émergents dans le domaine des sciences et de la technologie dans l'Arctique, au Canada et à l'échelle internationale ;

  • Une connaissance des cultures, des sociétés et des économies autochtones, ainsi que des particularités environnementales des régions de l'Arctique ;

  • D'excellentes compétences en leadership et en gestion pour favoriser la coopération et le travail d'équipe, ainsi que pour s'assurer que le conseil d'administration mène son travail de manière efficace et efficiente ;

  • Capacité de prévoir les questions émergentes et d'élaborer des stratégies permettant au conseil d'administration de saisir les occasions qui se présentent, de résoudre des problèmes et de diriger le changement organisationnel ;

  • Capacité d'animer des débats et des discussions entre les membres du conseil d'administration, de faciliter l'atteinte de consensus et de gérer des conflits, le cas échéant ;

  • Capacité d'équilibrer les responsabilités financières avec les risques et les incertitudes sans devoir sacrifier les solutions innovatrices qui, de façon intrinsèque, supposent une certaine prise de risques ;

  • Capacité de susciter l'inspiration, d'exercer son influence et d'établir sa crédibilité auprès des intervenants du gouvernement, de l'Arctique et du Nord, dans le but de faire progresser les objectifs de l'organisme; et

  • D'excellentes compétences en communication, à l'oral et à l'écrit.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

La connaissance des langues autochtones du Nord, en particulier l'inuktitut ou l'inuinnaqtun, serait considérée comme un atout

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos références afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Pensée stratégique et innovante

  • Jugement sûr

  • Intégrité et un bon sens d'éthique

  • Compétences interpersonnelles exemplaires

  • Esprit de collaboration

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d'éthique et d'activités politiques à l'intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme condition d'emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous «Formulaires et documents de référence».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à laLoi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilité ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d'information, veuillez consulter lesite Web du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique.

  • Les personnes nommées doivent observer les normes de probité les plus élevées et adopter en milieu de travail des comportements assurant le respect, l’égalité et la dignité de toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. Le Code de valeurs et d'éthique du secteur public décrit les valeurs et comportements attendus des fonctionnaires, y compris la valorisation de la diversité et la création de milieux de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par décret doivent respecter et défendre ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Les personnes retenues devront être disposées à se rendre à Cambridge Bay, au Nunavut, et/ou à voyager à un autre lieu au Canada pour au moins une réunion du conseil d'administration chaque année.

  • Le conseil d'administration tiendra au moins trois réunions par année, dont une se déroulera à Cambridge Bay, au Nunavut.

  • Si vous êtes nommé(e) à un de ces postes, vous devez être en mesure de consacrer au moins 20 jours par année aux réunions du conseil d'administration, y compris les voyages et la préparation.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidat(e)s qualifié(e)s pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes (informations supplémentaires ici) débutera le 21 mars 2022. Les candidat(e)s devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidat(e)s à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y ait nomination au poste. Votre lettre d’accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :