Président et administrateur, Énergie atomique du Canada Limitée

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Ressources naturelles
Titre du poste :
Président et administrateur
Type :
Temps partiel
Location :
Ottawa (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 22 avril 2019
Numéro de la possibilité de nomination :
J0219-0121

À titre de société d’État fédérale, Énergie atomique du Canada limitée (EACL) a pour mandat de soutenir la science et la technologie nucléaires et de protéger l’environnement en s’acquittant des responsabilités du gouvernement du Canada en matière de déclassement et de gestion des déchets radioactifs. EACL reçoit des fonds publics pour s’acquitter de son mandat et fait rapport au Parlement par l’intermédiaire du ministre des Ressources naturelles. L’entreprise tire aussi parti des capacités uniques de ses sites pour appuyer l’industrie et d’autres tiers à des fins commerciales.

EACL fonctionne selon un modèle d’organisme gouvernemental exploité par un entrepreneur (OGEE) selon lequel un organisme privé, les Laboratoires Nucléaires Canadiens, est responsable de la gestion et de l’exploitation des sites d’EACL. Les objectifs d’EACL dans le cadre du modèle OGEE sont notamment d’accélérer le programme de gestion responsable de l’environnement, de gérer le Plan de travail fédéral en science et technologie nucléaires concernant les sciences et technologies nucléaires à l’appui des priorités et besoins du gouvernement, ainsi que la construction de laboratoires nucléaires de calibre mondial répondant aux exigences du gouvernement et augmentant les recettes commerciales tout en réduisant ou en maîtrisant les coûts et les risques pour le Canada.

Les administrateurs sont principalement responsables d’assurer le succès à long terme d’EACL. À ce titre, ils (i) prodigueront des conseils quant à la gestion des entreprises, des activités et des autres affaires de la société et en assurera la surveillance, et (ii) prendront part à l’évaluation continue du rendement du premier dirigeant.

Les administrateurs doivent participer aux réunions du conseil d’administration et de tout comité du conseil duquel ils sont membre. Ils doivent aussi examiner la documentation du conseil en préparation des réunions et mettre leur expérience et leur expertise nucléaire, technique, financière, juridique, en ressources humaines, en communications ou en gestion des contrats à profit lors de l’examen de questions par le conseil d’administration.

Taux journalier : 470 $ - 555 $
Honoraire annuel : 6 100 $ - 7 200 $


Le président est principalement responsable de faciliter le rendement très efficace du conseil en exerçant, entre autres, un leadership dans la gestion des activités du conseil et dans l'application des pratiques de bonne gouvernance. Le président est également responsable de s’occuper des communications et d’effectuer la reddition de compte au nom du conseil, notamment en assurant la liaison entre le conseil et le premier dirigeant et en fournissant des conseils et des recommandations à ce dernier.

Taux journalier : 470 $ - 555 $
Honoraire annuel : 12 200 $ - 14 300 $

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue ou une combinaison acceptable d’études, de formation professionnelle et / ou d’expérience ;

  • Diplôme en administration des affaires ou d’études commerciales, en économie, en comptabilité, en génie, en ressources humaines, en communications, en finances, en administration publique, ou en droit serait considéré comme un atout ;

  • Expérience de gestion au niveau de cadre supérieur au sein d’un organisme du secteur privé ou public, y compris d’un conseil d’administration, ou une expérience équivalente acceptable ;

  • Expérience au sein d’une industrie extrêmement réglementée ou à haut risque qui concerne un réseau vaste et complexe de parties intéressées ; et

  • Expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants serait considérée un atout :

    1. Expérience dans l’élaboration, la surveillance ou la mise en œuvre de contrats importants et complexes de grande valeur s’échelonnant sur plusieurs années qui nécessitent que le candidat fasse preuve d’un excellent jugement commercial afin d’en assurer, entre autres choses, la rentabilité ;

    2. Expérience dans l’élaboration, la surveillance ou la mise en œuvre d’ententes concernant des installations gouvernementales exploitées par des entrepreneurs ;

    3. Expérience professionnelle avec ou au sein du gouvernement, de sociétés d’État ou d’organismes de réglementation ;

    4. Expérience dans l’établissement de relations, la promotion de partenariats et le travail avec des groupes et des collectivités autochtones, ainsi que d'autres parties prenantes pour soutenir et / ou orienter les processus de prise de décision.




Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président doivent aussi posséder :

  • Expérience importante en tant que membre du conseil d'administration et d'un comité du conseil d'administration d'une entreprise de taille et de complexité similaire à EACL et à son sous-traitant, les Laboratoires Nucléaires Canadiens ;

  • Expérience dans le secteur de l’énergie nucléaire à l’échelle canadienne ou internationale ;

  • Expérience importante en tant que président d'un conseil d'administration ou d'un comité du conseil d'administration serait considérée comme un atout important.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités d'EACL, ainsi que du contexte législatif, réglementaire et commercial dans lequel elle évolue ;

  • Connaissance de la structure et du fonctionnement de l’industrie nucléaire canadienne ;

  • Connaissance et compréhension des principes de bonne gouvernance et des meilleures pratiques commerciales, y compris en ce qui a trait aux ressources humaines et à la gestion financière ;

  • Connaissance des droits des Premières Nations (article 35 de la Loi constitutionnelle), de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, des principes relatifs à la relation entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones, et connaissance des préoccupations et des priorités des peuples autochtones en ce qui concerne du développement, de l’évaluation environnementale et / ou de la protection de l’environnement serait considérée un atout ;

  • La littératie financière ou la capacité à acquérir des compétences financières dans un délai raisonnable ;

  • Capacité à assurer la surveillance de dossiers financiers complexes et d’enjeux hautement techniques ainsi qu’à prendre des décisions en la matière ;

  • Capacité à établir et à entretenir des relations de travail efficace avec les cadres supérieurs concernés de l’industrie, les hauts fonctionnaires gouvernementaux, les responsables non gouvernementaux et communautaires ainsi que les médias ;

  • Capacité d’analyser de grandes quantités de renseignements techniques complexes et de prendre des décisions judicieuses impartiales ; et

  • Capacité à proposer des stratégies de communication proactives et englobantes, y compris en ce qui a trait à la diffusion auprès du public ainsi qu’aux activités médiatiques et de réseautage.


Les personnes qui souhaitent poser leur candidature pour le poste de président doivent aussi posséder :

  • Connaissance de la planification stratégique d’une organisation, du suivi et de l’évaluation du rendement de l’organisation ;

  • Capacité à diriger un conseil d’administration hautement spécialisé, à obtenir l’avis des membres, à favoriser un climat propice à la discussion et au débat, à faciliter l’établissement d’un consensus, à déterminer les risques, à gérer des conflits (s’ils venaient à survenir) et à assurer l’adhésion des membres relativement aux décisions finales ; et

  • Capacité à assurer la gestion d’une institution publique aux responsabilités multiples, afin d’assurer qu’elle puisse remplir son mandat et atteindre ses objectifs conformément à la Loi sur la gestion des finances publiques ainsi qu’aux autres lois pertinentes.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Rigueur en matière d’éthique, d’intégrité et d’impartialité

  • Jugement éclairé

  • Capacités d’écoute et de communication exceptionnelles

  • Tact et diplomatie

  • Leadership et collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Vous ne pouvez, directement ou indirectement, vous livrer à des activités, avoir des intérêts dans une entreprise, ni occuper de charge ou d’emploi qui sont incompatibles avec vos fonctions (Exigence réglementaire).

  • Vous devez être disposé(e) à voyager à Ottawa, à Chalk River et à Port Hope en Ontario ainsi qu’à Pinawa au Manitoba, afin d’assister aux réunions du conseil d’administration et de comités qui se dérouleront régulièrement au cours de l’année (tous les mois ou plus souvent).

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 22 avril 2019. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :