Commissaire des employeurs, Commission de l'assurance-emploi du Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Emploi, développement de la main-d'œuvre et inclusion des personnes handicapées
Titre du poste :
Commissaire des employeurs
Type :
Temps plein
Échelle salariale :
130 700 $ - 153 700 $/année
Location :
Région de la capitale nationale
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 19 août 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0720-0267

La Commission de l’assurance-emploi du Canada (CAEC) est une entité qui relève du ministère de l’Emploi et du Développement social (ESDC).

La CAEC joue un rôle prépondérant de supervision du programme d’assurance-emploi (AE) et a pour mandat d’effectuer chaque année une surveillance et une évaluation du programme d’AE. Elle est également responsable de veiller à la transparence financière et de fixer les taux d’AE.

La CAEC est constituée de quatre membres, qui représentent les intérêts des travailleurs, des employeurs et du gouvernement. Le président et le vice-président sont respectivement sous-ministre et sous-ministre délégué d’EDSC. Le sous-ministre et le sous-ministre délégué représentent les intérêts du gouvernement tandis que le commissaire des employeurs et le commissaire des travailleurs et travailleuses représentent ceux des employeurs et des travailleurs, respectivement.

Le commissaire des employeurs est responsable de représenter les opinions et positions des organismes et particuliers qui sont clients des programmes et services d’EDSC (ou qui sont touchés par ses programmes et services), particulièrement de l’AE. En consultant les intervenants, le commissaire est en mesure de transmettre leurs préoccupations et positions en matière d’administration des lois, d’élaboration de politiques et de prestation de programme.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’études pertinent ou combinaison acceptable d’études, de formation en emploi et d’expérience;

  • Expérience de la gestion au niveau supérieur, au sein d’un organisme du secteur privé ou public, notamment en gestion des ressources financières et humaines;

  • Expérience de travail et de conseiller auprès de hauts fonctionnaires, d’intervenants et du monde des affaires;

  • Expérience manifeste de la prise de décisions sur des questions de nature délicate;

  • Expérience en établissement, en maintien et en gestion de relations saines avec les intervenants et de partenariats complexes; et

  • Expérience de l’interprétation et de l’application des lois, des politiques et directives gouvernementales dans un environnement quasi-juridique serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance des enjeux et des préoccupations des employeurs, dans les secteurs tant privés que public;

  • Bonne compréhension du marché du travail canadien et des politiques du marché du travail;

  • Connaissance de l’environnement, des processus et des meilleures pratiques de la politique publique;

  • Connaissance de la Loi sur l’assurance-emploi ainsi que du mandat de la CAEC, de son cadre législatif et de ses activités, notamment du processus fédéral de réglementation serait considérée comme un atout;

  • Connaissance des activités du gouvernement fédéral, notamment celles en lien avec les bons principes de gestion, la responsabilisation et la transparence serait considérée comme un atout;

  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations efficaces et de collaboration, notamment avec les organismes et les particuliers du secteur privé qui sont clients des programmes et services d’EDSC (ou qui sont touchés par ses programmes et services), particulièrement en ce a trait à l’AE;

  • Capacité de représenter les préoccupations et positions des employeurs, lors des réunions de la commission et des discussions informelles, au sujet de l’administration des lois, de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques ainsi que de la prestation des programmes;

  • Capacité d’analyser les propositions de prestation des politiques législatives, programmes et services pour déterminer l’incidence des propositions sur la communauté des employeurs au Canada;

  • Capacité d’éclairer le processus décisionnel à l’aide d’une profonde compréhension du contexte, des données et des éléments probants; et

  • Aptitudes poussées à communiquer (à l’écrit et à l’oral) et capacité d’agir comme porte-parole au moment de traiter avec les intervenants, les institutions publiques, les gouvernements, le public et tout autre organisme.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Bon jugement et tact

  • Hautes normes éthiques et intégrité

  • Impartialité

  • Excellentes aptitudes en relations interpersonnelles

  • Valorise et fournit des conseils authentiques et fondés sur des éléments probants dans l’intérêt des Canadiens et Canadiennes

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées doivent observer les normes de probité les plus élevées et adopter en milieu de travail des comportements assurant le respect, l’égalité et la dignité de toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. Le Code de valeurs et d'éthique du secteur public décrit les valeurs et comportements attendus des fonctionnaires, y compris la valorisation de la diversité et la création de milieux de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par décret doivent respecter et défendre ces valeurs et principes d’une manière positive et active.
  • Si vous êtes choisi pour ce poste, vous devrez consacrer tout votre temps à l’accomplissement des tâches et fonctions du bureau du commissaire; vous ne devrez pas accepter ou occuper tout poste ou emploi, ni mener toute activité incompatible avec vos tâches et fonctions. (prévu par la loi)

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder. Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 19 août 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu’à ce qu’il y ait nomination au poste. Votre lettre d’accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.
Des instructions sur la