Membre, Yukon, Commission des lieux et monuments historiques du Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Environnement et Changement climatique
Titre du poste :
Membre, Yukon
Type :
Temps partiel
Taux journalier :
250 $
Location :
Yukon
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 13 janvier 2021
Numéro de la possibilité de nomination :
J1220-0376

La Loi sur les lieux et monuments historiques confie à la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) la responsabilité de conseiller le gouvernement du Canada, par l’intermédiaire de la ministre responsable de Parcs Canada, au sujet de la commémoration des aspects du passé du Canada qui sont d’importance nationale, notamment en ce qui a trait à la désignation des lieux, personnages et événements d’importance historique nationale. En vertu de la Loi sur la protection des gares ferroviaires patrimoniales et de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux, la Commission conseille également la ministre sur la désignation des gares ferroviaires patrimoniales et des phares patrimoniaux.

Les membres de la Commission représentent leur province ou territoire dans l’exercice des responsabilités suivantes : 1) participer aux réunions biannuelles de l’ensemble de la Commission ainsi qu’aux réunions des comités de la Commission, tenues selon les besoins; 2) communiquer la position de la CLMHC sur certaines questions précises liées au patrimoine lors de réunions publiques et d’entrevues avec les médias, et dans les communications avec des groupes et des personnes; 3) agir à titre de maître de cérémonie lors des cérémonies de dévoilement des plaques commémoratives de la CLMHC, et représenter la Commission lors d’autres événements sur demande; et 4) surveiller les initiatives et enjeux liés au patrimoine dans leur province ou territoire et conseiller les représentants de Parcs Canada et la CLMHC sur ces questions, au besoin. Les membres de la Commission doivent également lire et analyser un volume important de documents de recherche pour se préparer aux réunions de l’ensemble de la Commission et de ses comités.

Vous pourrez trouver d’autres renseignements sur l’organisme et ses activités sur le site Web de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Expérience de la participation à la préservation, la rétention, l’entretien et la production / transfert de connaissances de pratiques et traditions culturelles autochtones spécifiques ; et/ou diplôme d’études supérieures en histoire, en anthropologie, en sociologie, en conservation du patrimoine bâti, en géographie, en études autochtones canadiennes ou dans un domaine lié à la commémoration de l’histoire multiculturelle et multiethnique du Canada constituerait un atout ;

  • Expérience de l’application pratique des connaissances et de la méthodologie de recherche. Cela pourrait inclure, par exemple, être un gardien du savoir dans votre communauté ;

  • Expérience des travaux d’une commission ou d’un comité, et de la prise de décision par consensus ; et

  • Expérience de la présentation d’exposés en public.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada ;

  • Connaissance de la méthodologie de recherche en histoire, en anthropologie, en sociologie, en conservation du patrimoine bâti, en études autochtones, en géographie historique ou culturelle ou dans un autre domaine de spécialité connexe ;

  • Connaissance de l’histoire multiculturelle et multiethnique du Canada, ainsi que de l’histoire et des tendances historiques qui ont façonné la province ou le territoire représenté ;

  • Connaissances et expérience en matière de lutte contre le racisme, constitue un atout ;

  • Capacité de placer des sujets d’intérêt provinciaux ou territoriaux ou autochtones dans un contexte national ;

  • Capacité de conseiller des commissions et des hauts fonctionnaires du gouvernement ;

  • Capacité de lire et d’analyser un grand nombre de documents de recherche volumineux en une courte période et d’en faire la synthèse ;

  • Capacité de lire dans les deux langues officielles est un atout. La connaissance d’autres langues, y compris une langue autochtone, constitue un atout ; et

  • Capacité d'agir comme porte-parole de la Commission dans le cadre des rapports avec les médias et divers intervenants (p. ex. lors de cérémonies de dévoilement de plaques commémoratives ou d'autres événements communautaires).

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Excellente maîtrise de la communication orale

  • Ouverture d’esprit et impartialité

  • Excellent jugement et discrétion

  • Respectueux et inclusif

  • Esprit de collaboration

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Une personne n'est pas admissible à être nommée ou à continuer de représenter une province ou un territoire, à moins qu'elle ne réside dans cette province ou ce territoire (paragraphe 4(2) de la Loi sur les lieux et monuments historiques).

  • Vous êtes disposé(e) à voyager partout au Canada, au besoin.

  • Vous êtes disposé(e) à consacrer un maximum de 40 jours par année aux affaires de la CLMHC.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes (pour plus de détails) débutera le 13 janvier 2021. Les candidats devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :