Premier dirigeant, Centre canadien de lutte contre les toxicomanies

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Santé
Titre du poste :
Premier dirigeant
Type :
Temps plein
Échelle salariale :
136 100 $ - 160 100 $/année
Location :
Ottawa (Ontario)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 1 avril 2020
Numéro de la possibilité de nomination :
J0120-0491

Le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) est un organisme non gouvernemental sans but lucratif et sans lien de dépendance. Il a pour mandat de fournir un leadership national dans la réduction des méfaits associés à la consommation problématique de substances. Son objectif principal est d’accroître la sensibilisation nationale sur les questions liées aux substances connues et émergentes, et de promouvoir des outils et des ressources fondés sur des données probantes à l’échelle nationale et internationale afin d’éclairer la prise de décisions dans l’ensemble du pays alors que nous nous attaquons aux méfaits de la consommation de substances et des toxicomanies sur la santé et la sécurité des Canadiens.

Le premier dirigeant est responsable de la mise en œuvre de la Loi sur le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, adoptée au Parlement en 1988, et dirige l’organisation à concevoir, à élaborer et à soutenir des stratégies et des efforts pancanadiens visant à s’attaquer aux méfaits de la consommation problématique de substances. Le premier dirigeant doit harmoniser les efforts avec les priorités fédérales tout en répondant aux besoins provinciaux et territoriaux. Pour ce faire, il doit renforcer le soutien et l’engagement auprès d’une grande variété de gouvernements, d’institutions professionnelles et réglementaires, de professionnels de la santé et des secteurs à but non lucratif et privé. Le premier dirigeant sera tenu de répondre de façon efficace aux besoins relatifs à la consommation de substances et à la toxicomanie par l’entremise de partenariats stratégiques touchant les domaines de la santé, de la sécurité publique et des services sociaux, et de stimuler les efforts individuels et collectifs visant à éclairer les politiques et les domaines de pratique.

Langues officielles et diversité

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine lié à la santé, ou un agencement acceptable d’études équivalentes, de formation et/ou d’expérience liée à l’emploi ;

  • Un diplôme d’études supérieures dans un domaine lié à la santé ou à l’administration de la santé serait considéré comme un atout ;

  • Expérience de la gestion stratégique et la mise en œuvre des principes et des pratiques exemplaires modernes de régie d’entreprise ;

  • Expérience en leadership et en gestion au niveau de la haute direction, y compris la gestion des ressources humaines et financières ;

  • Expérience significative dans le domaine de la consommation de substances et de la toxicomanie et d’un secteur de la santé ;

  • Expérience des relations avec plusieurs ordres de gouvernement, de préférence avec de hauts fonctionnaires, y compris la préparation des demandes de financement ; et

  • Expérience de la conduite d’une variété d’efforts nationaux, consultatifs et collaboratifs entre divers groupes d’intervenants, y compris tous les ordres de gouvernement, les professionnels et les organisations professionnelles, les organisations non gouvernementales, la communauté entrepreneuriale et le public.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat et des activités du CCDUS ainsi que du cadre législatif dans lequel il fonctionne ;

  • Connaissance du domaine de l’alcool et des autres drogues, y compris, mais sans s’y limiter, la prévention, la réduction des méfaits, le traitement, l’application de la loi et le rétablissement en termes de politique, de pratique et d’application au niveau national et international, en rapport avec la Loi sur le CCLT ;

  • Connaissance du système de soins de santé et de ses liens avec les questions de consommation problématique de substances et dépendance, et compréhension générale des nombreux domaines scientifiques liés aux troubles de consommation de substances et aux problèmes connexes ;

  • Connaissance des dimensions sexuelles, de genre, de diversité et transversales liées à la consommation problématique de substances ;

  • Connaissance et compréhension des pratiques et principes commerciaux sains, y compris la gestion des ressources humaines, des finances et des risques ;

  • Capacité à diriger efficacement une organisation vers l’avenir et à travailler avec un conseil d’administration à l’élaboration de stratégies, de plans et d’objectifs ;

  • Compétences supérieures en matière de représentation pour articuler la vision et la stratégie de l’organisation à des publics externes ;

  • Capacité à établir et à maintenir des relations efficaces avec les intervenants et à diriger divers groupes afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies consensuelles et d’obtenir des résultats à court, moyen et long terme ;

  • Capacité à assurer un leadership national et international dans le domaine de la consommation problématique de substances ; et

  • Capacité à diriger des équipes performantes et à les motiver pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait preferable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Compétences supérieures en communication, tant orale qu’écrite, et capacité de gérer les communications avec une variété d’intervenants et les médias

  • Jugement judicieux, flexibilité, impartialité, objectivité et discrétion

  • Normes d’éthique et d’intégrité élevées

  • Compétences interpersonnelles supérieures, tact et diplomatie

  • Leader stratégique et innovant

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Vous devez être prêt(e) à voyager de façon régulière au Canada et à l’étranger.

  • Vous devez être prêt(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou à un endroit à une distance raisonnable. (si nécessaire)

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder. Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 1 avril 2020. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :