Administrateur, Banque de l'infrastructure du Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Infrastructure et Collectivités
Titre du poste :
Administrateur
Type :
Temps partiel
Honoraire annuel :
40 000 $ - 50 000 $
Location :
Toronto (Ontario)
Date de clôture :
Le 18 février 2019
Numéro de la possibilité de nomination :
J1218-0214

La Banque de l’infrastructure du Canada a été créée en juin 2017. Elle investit dans de grands projets d’infrastructure générant des revenus qui sont dans l’intérêt public et qui contribuent à la durabilité à long terme de l’infrastructure au Canada, et favorise l’investissement des secteurs privé et institutionnel dans ces projets. La Banque de l’infrastructure du Canada, dont le siège est établi à Toronto, est chargée d’investir 35 milliards de dollars dans de nouveaux projets d’infrastructure en vue d’obtenir des investissements privés et institutionnels.

La Banque de l’infrastructure du Canada fournit aux partenaires provinciaux, territoriaux, municipaux et autochtones et aux promoteurs du secteur privé un nouvel outil optionnel pour accéder à du financement novateur pour des projets d’infrastructure qui génèrent des revenus. La Banque de l’infrastructure du Canada fonctionne à titre de banque d’affaire ou d’investissement qui rassemble les investisseurs et permet de prévoir, en tant que modelé d’affaires, le soutien financier adéquat et la structure des immobilisations des projets. En outre, la Banque aide à optimiser les fonds publics en attirant des investissements privés afin d’aider à libérer les ressources du gouvernement pour d’autres priorités en matière d’infrastructure. La Banque de l’infrastructure du Canada agit aussi comme centre d’expertise à l’égard des transactions d’infrastructure visant des investissements du secteur privé et fournit des conseils à tous les ordres de gouvernement dans ce contexte. De plus, la Banque de l’infrastructure du Canada dirige une initiative de données et d’information pour améliorer les connaissances sur l’état de l’infrastructure municipale et provinciale, en vue d’éclairer les décisions d’investissement et l’établissement des priorités.

La Banque de l’infrastructure du Canada est une société de la Couronne qui fonctionne indépendamment du gouvernement, mais qui a la responsabilité d’investir de façon prudente dans le contexte des priorités stratégiques du gouvernement.

Le conseil d’administration de la Banque de l’infrastructure du Canada est composé d’un président et de huit à onze autres directeurs. Il est responsable de superviser la gestion des activités d’affaires et des activités organisationnelles de la Banque de l’infrastructure du Canada, notamment les suivantes :


  • Nommer le premier dirigeant, approuver ses objectifs annuels et évaluer son rendement par rapport aux objectifs ;

  • Superviser l’orientation stratégique et les objectifs d’affaires de la Banque de l’infrastructure du Canada ;

  • Examiner les objectifs et les résultats financiers de la Banque de l’infrastructure du Canada ;

  • Superviser l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et des cadres qui régissent la conduite interne et externe de la Banque de l’infrastructure du Canada.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Un diplôme d’une université reconnue dans un domaine d’étude pertinent ou une combinaison équivalente d’études, de formation liée à l’emploi et/ou d’expérience ;

  • Une désignation professionnelle serait considérée un atout ;

  • Expérience de la direction et de la gestion d’une entreprise ou rôle fonctionnel au sein d’un organisme complexe ou de grandes envergures ;

  • Expérience à titre de membre d’un conseil d’administration pour un organisme public ou privé ou à titre de membre de la haute direction devant rendre compte à des intervenants au sein du secteur public ou privé ;

  • Expérience au niveau de la haute direction dans l’un ou plusieurs des secteurs suivants :

    • Infrastructure

    • Secteur financier, plus particulièrement les investissements dans les infrastructures

    • Gouvernement au niveau fédéral, provincial, territorial ou municipal

    • Mobilisation publique et société civile



  • Expérience au niveau de la haute direction dans l’un ou plusieurs des secteurs suivants :

    • Ressources humaines et financières

    • Questions juridiques

    • Rendement organisationnel et stratégie d’affaires

    • Investissements et gestion des actifs

    • Vérification et comptabilité

    • Gouvernance du secteur public



  • Expérience dans l’un ou plusieurs des sujets suivants serait considérée comme un atout :
    • Partenariats publics privés ou de transactions financières complexes

    • Rémunération de la haute direction et de la gestion des incitatifs

    • Évaluation du risque et des pratiques de gestion

    • Développement de l’infrastructure dans les différents ordres de gouvernement ou régions du Canada



Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Excellentes connaissances dans le domaine financier ;

  • Connaissances sur l’infrastructure canadienne et les rôles des gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux et des administrations municipales ;

  • Connaissance des principes et des pratiques exemplaires de gouvernance organisationnelle, y compris les connaissances du cadre de gouvernance du gouvernement du Canada pour les sociétés d’État ;

  • Connaissance du domaine du financement de l’infrastructure serait considérée un atout ;

  • Connaissance des perspectives nordiques serait considérée comme un atout ;

  • Capacité de faciliter l’échange d’information et les relations de travail efficace avec d’autres membres du Conseil, la direction, les agents du gouvernement, les partenaires commerciaux, les intervenants et les employés de la Banque de l’infrastructure du Canada et de faire preuve de respect et d’éthique, et faire confiance dans le but d’atteindre les objectifs organisationnels ;

  • Capacité d’anticiper les nouveaux problèmes et de diriger le changement organisationnel ;

  • Excellentes habiletés de communication, à l’écrit et à l’oral, y compris des compétences de négociation et de gestion des conflits ; et

  • Excellente capacité de résolution analytique de problèmes et de prise de décisions, et capacité d’atteindre un équilibre entre les intérêts de divers intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Confiance et responsabilité

  • Jugement éclairé, tact et discrétion

  • Entregent

  • Autonomie

  • Grand sens de l’éthique et intégrité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.
  • Les personnes nommées doivent observer les normes de probité les plus élevées et adopter en milieu de travail des comportements assurant le respect, l’égalité et la dignité de toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. Le Code de valeurs et d'éthique du secteur public décrit les valeurs et comportements attendus des fonctionnaires, y compris la valorisation de la diversité et la création de milieux de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par décret doivent respecter et défendre ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Vous êtes prêt(e) à consacrer au moins 35 jours annuellement pour participer aux rencontre (incluant le temps de préparation) et pour les déplacements. Une participation supplémentaire est prévue pour les administrateurs agissant à titre de président du conseil (environ 50 jours annuellement) ou à titre de président d’un comité.

  • Les administrateurs doivent constamment améliorer leur compréhension de la gestion de l’investissement, du développement de l’infrastructure et d’autres compétences connexes.

  • Ne peut être premier dirigeant, président ou administrateur la personne physique :

    1. qui est âgée de moins de dix-huit ans;

    2. qui a le statut de failli;

    3. qui occupe un poste au sein de l’administration publique fédérale ou qui est employée par une autorité provinciale, municipale ou locale;

    4. qui est membre du Sénat, de la Chambre des Communes ou d’une législature provinciale (prévu par la loi).


Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne d’ici 23 h 59 heure de l'est le 18 février 2019 sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Les candidats doivent indiquer sur leur demande la province ou le territoire qu’ils souhaitent représenter. Votre lettre d’accompagnement devrait être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l’entremise de l’application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :