Président et premier dirigeant, Exportation et développement Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Commerce international, Promotion des exportations, Petite Entreprise et Développement économique
Titre du poste :
Président et premier dirigeant
Type :
Temps plein
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 10 octobre 2018
Numéro de la possibilité de nomination :
J0918-0101

Exportation et développement Canada est à la recherche d’un dirigeant dynamique, stratégique et novateur pour être son prochain président et chef de la direction. Exportation et développement Canada est une société d’État fédérale dans le domaine financier dont le mandat est de « soutenir et de développer, directement ou indirectement, les exportations canadiennes et la capacité du Canada d’y participer et de profiter des débouchés qu’offrent les marchés internationaux ». La vision à long terme d’Exportation et développement Canada est d’être chef de file dans l’aide aux entreprises canadiennes à percer, à croître et à réussir sur la scène internationale. Exportation et développement Canada est financièrement autonome et travaille de concert avec le secteur financier privé pour offrir une vaste gamme de services de financement et de gestion des risques afin d’appuyer les exportateurs et les investisseurs canadiens de toutes tailles. Au cœur de la mission d’Exportation et développement Canada se trouve sa capacité unique d’exploiter ses connaissances des services financiers internationaux, des marchés ainsi que du commerce international et des acheteurs internationaux pour lui permettre d’assumer et de gérer des niveaux importants de capitaux et de risques pour les entreprises canadiennes axées sur l’exportation. Exportation et développement Canada est perçu comme une organisation dynamique qui optimise sa contribution au commerce international du Canada tout en offrant un rendement financier important aux Canadiens d’une année à l’autre. L’aspiration d’Exportation et développement Canada au cours des prochaines années est de servir plus de clients que jamais afin de vraiment faire avancer le commerce canadien. La loi habilitante d’Exportation et développement Canada a été modifiée en 2017 et confère à Exportation et développement Canada un mandat et un objectif supplémentaires par la création de l’Institut de financement du développement Canada, qui consiste à fournir, directement ou indirectement, du financement du développement et d’autres formes de soutien pour promouvoir la croissance économique et réduire la pauvreté dans les pays en développement en collaborant avec le secteur privé.

En ce qui concerne ses principes de fonctionnement, Exportation et développement Canada mène ses activités d’une manière qui respecte les accords internationaux auxquels le Canada est partie, qui est conforme à ses engagements en matière de responsabilité sociale des entreprises et qui assure une saine gestion financière de ses activités. En 2017, Exportation et développement Canada a aidé des clients canadiens, dont 80 % étaient des petites et moyennes entreprises, à faciliter des exportations et des échanges internationaux d’une valeur de 103,7 milliards de dollars. Exportation et développement Canada a généré un revenu net de d’un milliard de dollars en 2017 et avait un actif total de 60 milliards de dollars.

Relevant du conseil d’administration, le président et premier dirigeant établit le cours d’Exportation et développement Canada et est responsable de fournir une orientation stratégique et un leadership dans l’exécution du mandat d’Exportation et développement Canada et la gestion de ses actifs, en équilibrant les risques et la réputation, de tenir compte des points de vue des divers intervenants d’Exportation et développement Canada, de favoriser une capacité et une confiance accrues parmi les exportateurs et les investisseurs canadiens et d’établir des partenariats avec d’autres institutions financières pour appuyer les activités commerciales des exportateurs qui profitent directement et indirectement à tous les Canadiens. Il est responsable de la viabilité financière et des résultats d’Exportation et développement Canada et de la création et du maintien d’un milieu de travail diversifié et inclusif où les employés sont motivés et habilités à produire des résultats. Le président et premier dirigeant est également appelé à fournir une orientation de haut niveau, un soutien et des conseils pour permettre à l’Institut canadien de financement du développement de réaliser son mandat.

Échelle salariale : en révision

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitrae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Diplôme d’une université reconnue dans une discipline pertinente (p. ex. sciences de la gestion, finance, économie, etc.) ou une combinaison acceptable d’études, de formation et d’expérience professionnelle relative au poste ;

  • Vaste expérience à titre de cadre supérieur d’une organisation d’envergure qui dépend des revenus, idéalement avec une certaine expérience à l’international ;

  • Expérience du travail en collaboration avec les intervenants, y compris un conseil d’administration, des représentants du milieu des affaires et des hauts fonctionnaires ;

  • Expérience de l’analyse de crédit et de la gestion des risques pour les prêts et l’assurance-crédit ;

  • Expérience des domaines du commerce international et des exportations ; et

  • Expérience de la gestion des ressources financières et humaines et de l’utilisation de la technologie pour atteindre les objectifs.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, du rôle et des responsabilités d’Exportation et développement Canada et les liens avec les priorités du gouvernement du Canada ;

  • Solide connaissance des marchés internationaux, y compris la compréhension des structures économiques et des forces géopolitiques au sein des marchés d’exportation et d’investissement clés et émergents du Canada ;

  • Connaissance de l’industrie du financement du commerce mondial, y compris les homologues internationaux d’Exportation et développement Canada, les mandats et les tendances émergentes dans l’ensemble de cette communauté ;

  • Connaissance de la saine gestion des finances et des risques et de la responsabilité sociale des entreprises ;

  • Connaissance de la planification stratégique, de la surveillance et de l’évaluation du rendement organisationnel ;

  • La connaissance des pratiques de prêt aux entreprises, des investissements et de la structure des opérations ;

  • Une connaissance solide du secteur canadien des exportations, des principaux chefs de file, des nouvelles tendances et des nouveaux enjeux ainsi que des forces concurrentielles, constitue un atout ;

  • Les connaissances liées au financement du développement seraient un atout ;

  • Capacité de fournir une vision et de faire preuve d’un leadership solide et éthique pour s’assurer qu’Exportation et développement Canada est en mesure de remplir son mandat et d’atteindre ses objectifs à long terme, incluant attirer et retenir une main-d’œuvre hautement qualifiée et diversifiée ;

  • Capacité de trouver un équilibre entre l’orientation commerciale de l’organisation et les responsabilités en matière de politique publique ;

  • Capacité manifeste d’appliquer la pensée stratégique à des questions commerciales complexes, à des activités de planification et à des initiatives d’élaboration des politiques ;

  • Capacité manifeste de prévoir, d’évaluer et d’aborder les nouveaux enjeux et les risques commerciaux, particulièrement en ce qui a trait aux opérations financières complexes et à la responsabilité sociale des entreprises ;

  • Capacité d’exercer un jugement d’affaires solide et novateur et de bien fonctionner dans un environnement qui peut présenter simultanément de nombreuses questions complexes ;

  • Capacité à diriger des changements organisationnels importants ;

  • Capacité à offrir un excellent service à la clientèle ainsi qu’à traiter les problèmes, les préoccupations et les plaintes des clients ;

  • Habiletés supérieures pour la communication et l’engagement, et capacité de gérer les communications d’EDC et les relations avec un large éventail d’intervenants.

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider quie vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Dirigeant stratégique et novateur doté d’une perspective mondiale

  • Bon jugement

  • Normes d’éthique élevées, intégrité et impartialité

  • Impact et influence

  • Habiletés supérieures en communication et en relations interpersonnelles

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi

  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Si vous êtes nommé(e) à ce poste, vous devez résider ou être disposé(e) à déménager dans la région de la capitale nationale ou dans un endroit situé à une distance raisonnable du lieu de travail.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder. Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 10 octobre 2018. Les candidats doivent soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :