Président et chef de la direction, Banque de développement du Canada

Interface de l’imprimante
Abonnez-vous au flux RSS
Portefeuille :
Commerce international, Promotion des exportations, Petite Entreprise et Développement économique
Titre du poste :
Président et chef de la direction
Type :
Temps plein
Location :
Montréal (Québec)
Date d'examen des demandes de candidature :
Le 25 janvier 2021
Numéro de la possibilité de nomination :
J0120-0471

La Banque de développement du Canada (BDC) se consacre au soutien des entrepreneurs canadiens, conformément à son aspiration à être un chef de file pour leur permettre d’être les plus compétitifs au monde. Elle contribue à créer des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes solides en offrant investissements, financement et services-conseils. Les PME sont l’épine dorsale de l’économie canadienne et sont essentielles à la relance économique du pays et à la croissance du PIB dans un contexte post-COVID. La BDC est un acteur indispensable pour aider les entrepreneurs à prendre de l’expansion, à se diversifier et à exporter en vue de favoriser la compétitivité du Canada à l’échelle mondiale.

Pour répondre aux difficultés que rencontrent actuellement les PME canadiennes, la BDC structure son approche autour de trois objectifs stratégiques : augmenter l’accès aux capitaux et aux conseils pour les entrepreneurs; accélérer l’innovation, la croissance et la productivité des entrepreneurs; renforcer l’écosystème entrepreneurial canadien. La BDC joue aussi un rôle important en aidant les entrepreneurs à surmonter les ralentissements économiques et les problèmes de liquidités.

La BDC détient un portefeuille de 36 milliards de dollars et sert plus de 62 000 entrepreneurs directement et indirectement. Elle compte 2 400 employés travaillant dans 116 bureaux partout au Canada. Ses services comprennent le financement, le capital de risque, le financement indirect et les services-conseils.

La BDC est fortement attachée à la diversité et favorise l’inclusion en offrant des produits et des services partout au Canada, qui sont adaptés aux besoins de tous les entrepreneurs, y compris les femmes, les jeunes, les immigrants, les Canadiens autochtones, les Canadiens noirs, les entrepreneurs du Nord et des régions rurales et les minorités visibles.


  • Le président et chef de la direction est responsable des bons résultats de la Banque en ce qui concerne l’exécution de son mandat de politique publique, conformément aux intérêts de l’actionnaire, des clients, des employés et des autres intervenants. Il est un visionnaire d’entreprise qui assure une orientation stratégique et un leadership exemplaire pour garantir une gestion efficace de la Banque tout en restant centré sur les affaires et les entrepreneurs. Il doit avoir un grand sens du service à la clientèle et éprouver une passion pour la prestation d’une expérience client de premier plan dans le secteur des services financiers.


Le président et chef de la direction est responsable d’établir ce qui suit :

  • Une stratégie pour s’assurer que la BDC est une organisation prospère qui continue à se développer afin de renforcer considérablement son impact sur les entrepreneurs canadiens et de jouer un rôle efficace dans le secteur des services financiers pour soutenir les entrepreneurs au Canada ;

  • Un cadre technologique novateur permettant aux clients d’interagir facilement et efficacement avec la Banque afin que la BDC puisse avoir plus d’impact sur un plus grand nombre d’entrepreneurs ;

  • Une stratégie de gestion des talents pour s’assurer que la BDC dispose d’un effectif engagé et productif qui permet à la Banque d’attirer et de retenir les talents dont elle a besoin pour remplir son mandat ;

  • Un plan de diversité qui attirera les Canadiens noirs et d’autres minorités grâce à une approche transformatrice visant à promouvoir la diversité, l’inclusion et l’engagement et à inspirer les membres de la direction à être des encadreurs et des mentors efficaces pour les autres ;

  • Une structure de gestion des capitaux et un régime de contrôle interne solides pour veiller à ce que la BDC dispose des ressources financières dont elle a besoin pour répondre à ses besoins actuels et futurs en matière de capitaux, protéger ses actifs et en faire plus pour les entrepreneurs ;

  • Un cadre de gestion du risque solide pour cerner les risques émergents et les tendances en matière de risque qui pourraient avoir une incidence sur la capacité de la BDC à mettre en œuvre sa stratégie, y compris pendant une récession où la BDC serait appelée à en faire davantage ; et

  • Une culture axée sur un comportement éthique et des valeurs qui cadrent avec le mandat de la BDC en matière de politique publique.

Diversité et Langues officelles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité des postulants. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre profil en ligne votre compréhension de la langue seconde officielle et votre capacité à vous exprimer dans cette langue. Une préférence pourrait être accordée aux individus qui appartiennent à l'un des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées et de minorités visibles.

Afin que votre candidature soit prise en considération, assurez-vous que les renseignements fournis dans votre curriculum vitae et votre lettre de présentation démontrent clairement comment vous répondez à chacun des critères suivants :

Études et expérience


  • Un diplôme d’études supérieures d’une université reconnue dans une discipline pertinente (commerce, finance, économie, maîtrise en administration des affaires) ou une combinaison équivalente d’études et d’expérience ;

  • Une expérience approfondie au niveau de cadre supérieur dans une grande organisation privée et/ou publique, sous la supervision d’un conseil d’administration, de préférence dans le secteur des services financiers ou le secteur bancaire ;

  • Expérience dans tous les domaines suivants ou certains d’entre eux :

    • Entrepreneuriat et affaires ;

    • Financement ;

    • Capital de risque ;

    • Services-conseils ;

    • Financement subordonné ;

    • Technologies propres ;

    • Technologies de l’information et des communications.



  • Expérience de la responsabilité sociale d’entreprise et de la gestion de risques et d’expositions complexes ;

  • Expérience de l’élaboration de stratégies d’affaires axées sur les principaux facteurs de facilitation et la proposition de valeur, et de la direction de l’exécution de ces stratégies pour apporter de la valeur aux entrepreneurs ;

  • Expérience de la direction de changements organisationnels et de la transformation opérationnelle, y compris les transformations technologiques et numériques ;

  • Expérience de l’établissement et du maintien de relations multipartites productives et efficaces avec des organisations partenaires et divers intervenants, y compris les médias et les entrepreneurs canadiens ;

  • Capacité à élaborer et à communiquer des stratégies permettant de nouer des relations efficaces avec des représentants de haut niveau du secteur financier, des chefs d’entreprise et d’autres intervenants afin de promouvoir les intérêts des PME canadiennes ;

  • Capacité à travailler au sein du gouvernement et à établir des relations solides avec les représentants du gouvernement afin de réaliser les objectifs du gouvernement et le mandat de la BDC ;

  • Capacité à établir efficacement l’orientation de l’organisation, et à diriger et inspirer de grands groupes de personnes ;

  • Capacité à démontrer une réflexion stratégique et conceptuelle pour adapter continuellement les services offerts par la BDC grâce à des solutions novatrices et fondées sur des données probantes et des stratégies à long terme pour aider les entrepreneurs à innover et à se développer ;

  • Une expérience en matière d’autonomisation économique des groupes sous-représentés comme les Canadiens noirs, les femmes, les néo-Canadiens, les Autochtones, les minorités visibles et les entrepreneurs sociaux serait considérée comme un atout ; et

  • Une expérience en matière d’autonomisation économique des segments de marché mal desservis comme les entreprises situées dans les régions rurales ou éloignées ou dans le Nord du Canada serait considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue pour un examen approfondi, les critères suivants seront évalués :

Connaissances, compétences et aptitudes


  • Connaissance du mandat, de la mission et des activités organisationnelles de la Banque de développement du Canada, ainsi que du cadre législatif dans lequel elle évolue (p. ex. la Loi sur la Banque de développement du Canada et la Loi sur la gestion des finances publiques) ;

  • Connaissance de l’environnement de politique publique dans lequel fonctionnent les sociétés d’État et du rôle essentiel qu’elles jouent pour faire avancer le programme du gouvernement en ce qui concerne le soutien aux PME ;

  • Connaissance de l’entrepreneuriat et des enjeux et préoccupations auxquels sont confrontées les PME canadiennes, y compris les difficultés touchant l’exportation à l’international ;

  • Connaissance des nouvelles tendances, des risques organisationnels et des possibilités dans le secteur des services financiers, notamment la technologie de financement en ligne et les transactions financières complexes, l’adoption de la technologie, l’innovation, l’environnement et la responsabilité sociale d’entreprise ;

  • Capacité à concilier la viabilité financière de l’organisation et le mandat de politique publique de la BDC qui consiste à soutenir les PME ;

  • Capacité à superviser la gestion et le déploiement d’un portefeuille de 36 milliards de dollars ;

  • Capacité à agir comme porte-parole de la BDC auprès des intervenants, des médias, des institutions publiques, des gouvernements et d’autres organisations ;

  • Compétences exceptionnelles en communication, tant à l’écrit que de vive voix, et capacité à gérer les communications de la BDC avec un large éventail d’intervenants ; et

  • Bonne connaissance du milieu des affaires canadien (les principaux dirigeants, les nouvelles tendances et les forces concurrentielles, ainsi que les difficultés et les débouchés pour les PME).

Exigences linguistiques

La maîtrise des deux langues officielles serait préférable.

Si votre candidature passe à l'étape suivant du processus, nous communiquerons avec vos répondants afin de valider que vous rencontrez les critères des sélection ci-haut mentionnés et que vous possédez les qualités personnelles suivantes:


  • Jugement, tact et diplomatie

  • Normes éthiques élevées

  • Compétences exceptionnelles en analyse et conception et capacité à penser avec créativité

  • Intégrité et sens des responsabilités

  • Leader stratégique et novateur

  • Intelligence émotionnelle

  • Fiabilité et collégialité

Facteurs d’admissibilité et conditions d’emploi


  • Les personnes nommées doivent se conformer aux Lignes directrices en matière d’éthique et d’activités politiques à l’intention des titulaires de charge publique tout au long de leur mandat comme terme et condition d’emploi. Vous pouvez consulter ces lignes directrices sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil, sous « Formulaires et documents de référence ».

  • Toutes les personnes nommées seront assujetties à la Loi sur les conflits d'intérêts. De plus, les titulaires de charge publique nommés à temps plein doivent soumettre au Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique, dans les 60 jours qui suivent la date de leur nomination, un rapport confidentiel dans lequel ils déclarent leurs biens et exigibilités ainsi que leurs activités extérieures. Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

  • Les personnes nommées devront respecter les normes de probité les plus élevées et démontrer des comportements en milieu de travail empreints de respect, d’égalité et de dignité envers toutes les personnes avec lesquelles elles interagissent au travail, en tout temps. « Le Code de valeurs et d’éthique du secteur public » décrit les valeurs et les comportements attendus des fonctionnaires incluant la valorisation de la diversité et la création d’environnements de travail exempts de harcèlement et de discrimination. Les personnes nommées par le gouverneur en conseil devront défendre et respecter ces valeurs et principes d’une manière positive et active.

  • Une personne ne peut être nommée président et chef de la direction ni admise à exercer ces fonctions si elle : a) n’est ni un citoyen canadien ni un résident permanent au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés; b) est citoyen canadien mais ne réside pas ordinairement au Canada; c) est un résident permanent au sens du paragraphe 2(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et a résidé au Canada pendant plus d’un an après la date à laquelle elle a acquis pour la première fois le droit de demander la citoyenneté canadienne; d) est sénateur, député à la Chambre des communes ou membre de la législature d’une province; ou e) est employée dans l’administration publique d’une province (exigences prévues par la loi).

  • Vous êtes disposé(e) à voyager au Canada, au besoin.

Un lien à cette annonce paraîtra dans la Gazette du Canada afin de permettre au gouverneur en conseil de trouver des personnes qualifiées pour ce poste. Cependant, le recrutement ne se limite pas à cette seule façon de procéder.

Un bassin de candidats qualifiés pourrait être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment postuler

L'examen des demandes débutera le 25 janvier 2021. Les candidats devraient soumettre leur demande en ligne sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Les demandes soumises par la suite seront conservées et pourraient être examinées jusqu'à ce qu'il y ait nomination au poste. Votre lettre d'accompagnement doit être adressée à la Directrice adjointe des processus de sélection, Secrétariat du personnel supérieur, Bureau du Conseil privé, et devrait être envoyée par l'entremise de l'application en ligne seulement.

Des instructions sur la façon de présenter une demande de candidature pour une possibilité de nomination se retrouvent sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :